Cartographie des corps

Texte de Anne-Ségolène Estay
Illustrations de Eärendil Nubigena

 

24 pages – 5 illustrations – format 12,5×19,8 cm
Collection Les Instantanés »
ISBN : 978-2-9558799-3-1
6 euros
Paru le 14 novembre 2018

Bon de commande




Revue de presse
Revue critique des premier.ère.s lecteur.trice.s

Des gens poussent la porte d’un studio photographique pour s’y improviser modèles. Face à l’objectif, peu à peu, ils se dévoilent et se livrent, livrent leur corps, se libèrent de leurs complexes, découvrent leur beauté et une intimité de leur être qu’ils ne soupçonnaient pas. Mais que cherche vraiment l’œil qui les scrute derrière l’appareil ? Quelle sublimation ultime du corps ?

Cette nouvelle est une déclaration d’amour aux corps : aux corps des autres, mais aussi à son propre corps, une invitation à oublier les normes pour vivre pleinement son être, quel qu’en soit la chair.

 

Anne-Ségolène Estay voulait être « Victor Hugo ou rien ». Malgré ses rédactions qui étaient lues en salle des profs au lycée et les encouragements de Jean-Marc Roberts (directeur des éditions Stock, décédé en 2013), elle a finalement revu ses ambitions à la baisse en s’orientant vers la philosophie, puis l’édition. Déjà publiée une première fois (Si la vie est cadeau, Max Milo, 2010), cette Cartographie des corps reparaît aujourd’hui, revue par l’auteure.

Eärendil Nubigena aurait pu devenir clarinettiste ou alchimiste. Elle a finalement cultivé ses talents artistiques et sa passion pour l’observation de la nature. Après deux expositions au centre universitaire Malesherbes : Obama : what if ? (2009) et Si ce sont des Homs (2011), après avoir créé et collé des affiches sur les murs de Paris et de sa banlieue en 2010, elle a illustré Sur les barricades (Le Laboratoire existentiel, 2017), donnant lieu à de nouvelles expositions (à l’autre LIVRE en 2017, au salon Sous les pavés la vigne en 2018).