Les Saisons de l’éloignement

Texte de Philippe Briand-Seurat
Illustrations de Manel Gherdaoui

 

32 pages – 4 illustrations – format 12,5×19,8cm
Collection « Les Instantanés »
ISBN : 978-2-9558799-1-7
4 euros
À paraître le 10 octobre 2018

 

 

Un père apprend que sa fille aînée s’est acheté pour la première fois un manteau toute seule ; jusque-là, c’est lui qui les lui choisissait.

Une mère voit sa fille s’éloigner d’elle à la nage pour la première fois ; jusque-là, elles pataugeaient ensemble dans l’eau salée où elles avaient pied.

Les enfants font des apprentissages au fil des saisons, mais les parents aussi : ils apprennent à voir leurs enfants grandir et s’éloigner.

À travers ces deux nouvelles douces et mélancoliques, Philippe Briand-Seurat dresse un portrait tendre et vulnérable de la parentalité, en quête d’un temps que l’on pourrait freiner.

 

Philippe Briand-Seurat aurait pu être un dessinateur hyper-réaliste coté ou devenir un célèbre joueur de steel-drum. Mais il s’est orienté vers un autre type d’art : la fabrication de livres. Après avoir travaillé vingt ans à Paris, il a finalement envoyé tout balader pour poursuivre un autre rêve à Mèze, celui de créer une maison d’hôte et son propre atelier de maquettiste. Parallèlement, il réalise des centaines de portraits et écrit poèmes, haïkus et nouvelles. Son premier roman (dans un tout autre genre, âmes pures et innocentes, s’abstenir), Mon plaisir, et cætera, est sorti en 2010 (J’ai lu).

Manel Gherdaoui rêve d’être directrice artistique en maison d’édition. En attendant de réaliser son ambition, elle se consacre à sa passion pour le dessin et poursuit sa licence d’Arts plastiques et Design à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, qui lui permet de parfaire son talent artistique par l’apprentissage de multiples techniques. Elle offre aux  Saisons de l’éloignement son univers onirique et mélancolique.